Manger un seul repas par jour : bonne ou mauvaise idée ?

  1. Page d'accueil
  2. Nutrition & Recettes
  3. Régimes Santé
  4. Manger un seul repas par jour : bonne ou mauvaise idée ?
Manger un seul repas par jour : bonne ou mauvaise idée ?

Manger un seul repas par jour : bonne ou mauvaise idée ?

Les adeptes du jeûne intermittent vantent les mérites de cette pratique pour la santé et pour la perte de poids. Mais il existe aussi quelques risques.



Le régime alimentaire qui consiste à ne consommer qu’un repas quotidien permettrait aux personnes qui le suivent de perdre du poids par jeûne intermittent. Le principe : ne manger qu’un seul repas par jour, habituellement le dîner, et ne consommer aucun autre type de calories au cours de la journée. Ce régime est parfois appelé 23 :1 car on passe 23 heures à jeun et une heure à manger et boire. Bien que cette technique puisse paraître efficace pour perdre du poids rapidement, les risques sont souvent plus élevés que les bénéfices, rappelle le site Medical News Today.

Il existe plusieurs variantes de ce régime alimentaire. Certaines suggèrent de manger des aliments sains et riches en nutriments, mais la plupart permettent de consommer tout ce qu’on veut pendant le repas. Et si plusieurs études ont été menées sur les effets du jeûne intermittent chez les hommes, on sait peut de choses sur l’effet de ce régime chez les femmes. Or, en raison des cycles hormonaux et des risques de carences, ces dernières auraient probablement des résultats différents.

Bénéfices et risques



D’après ces études, le jeûne intermittent apporte certains avantages :


  • baisser la glycémie et perdre du poids chez les personnes atteintes de diabète de type 2 ;

  • améliorer les cycles alimentaires et le sommeil des personnes obèses et augmenter ainsi leur espérance de vie ;

  • améliorer le système cardiaque et la mémoire.



Bien que ces recherches soulignent les bienfaits de l’alimentation via un seul repas par jour, un régime extrême comporte des risques :


  • une sensation de faim importante ;

  • des tremblements ;

  • une faiblesse généralisée ;

  • de l’irritabilité ;

  • une incapacité à se concentrer ;

  • de la fatigue.



Les personnes souffrant de certaines maladies, comme le diabète ou l’hypoglycémie, sont particulièrement à risque car elles doivent manger tout au long de la journée pour éviter des effets secondaires graves. Une autre étude, citée par Medical News Today, a également révélé que le jeûne intermittent augmenterait le taux de mauvais cholestérol. Enfin, les personnes qui suivent ce régime alimentaire peuvent présenter un risque accru de boulimie, qui se caractérise par la consommation de quantités inhabituellement importantes d'aliments en peu de temps, même lorsqu'on se sent rassasié.

D’autres solutions



Bien que le jeûne intermittent présente certains bénéfices, davantage de recherches sont nécessaires pour vérifier ses effets sur la santé et son efficacité pour la perte de poids, en particulier chez les femmes. En attendant, il existe d'autres façons moins extrêmes pour perdre du poids de façon sûre et saine : pratiquer de l'exercice régulièrement, tenir un journal alimentaire, demander de l’aide à des professionnels de santé, et opter pour une alimentation équilibrée et nutritive.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :