La santé pendant les examens

  1. Page d'accueil
  2. Santé
  3. La santé pendant les examens
La santé pendant les examens

La santé pendant les examens

A cette époque de l'année, les étudiants ont le nez constamment plongé dans les bouquins. Leur mode de vie souffre souvent de la fièvre des examens. 



Pourtant, une alimentation saine et équilibrée et une activité physique suffisante sont des facteurs essentiels pour traverser de manière optimale la période du blocus et des examens.

Voici quelques conseils pour obtenir de bonnes cotes en termes de santé pendant cette période de stress!

Alimenter son cerveau



Bien manger et en quantité suffisante constitue une des conditions de base pour une concentration optimale.  Le cerveau a besoin de sa portion quotidienne d'énergie pour bien fonctionner. Le manque de nourriture peut causer des déficits en minéraux et en vitamines. On ne parvient plus à se concentrer, la fatigue s'installe et parfois, on ne parvient plus à assimiler la matière.

Prenez trois repas légers par jour



Mangez suffisamment et privilégiez les repas légers. Un estomac trop bien rempli vous fera perdre votre énergie. Répartissez bien les repas sur toute la journée et prenez surtout un bon petit-déjeuner. Pour éviter les baisses d'énergie à l'un ou l'autre moment de la journée, de petits en-cas légers seront indispensables. Prenez 3 repas légers en 2 en-cas équilibrés.

Faites de vos repas des moments de détente



Ne prenez pas vos repas, ni vos en-cas, penchés sur vos bouquins. Détendez-vous, votre digestion n'en sera que plus aisée.

Un bon petit-déjeuner pour 'booster' votre concentration



Le cerveau utilise du glucose comme source d'énergie pour fonctionner au mieux de ses capacités. En début de journée, de 8 à 12 heures se sont écoulées depuis que nous avons alimenté, pour la dernière fois, nos réserves. Prenez donc chaque jour un solide petit-déjeuner, équivalant à environ 25% de l'apport énergétique quotidien.

Ne pas prendre de petit-déjeuner après le repos nocturne provoque une baisse des réserves en glucose du corps, entraînant elle-même une diminution de la capacité de concentration du cerveau, source de dégradation du niveau des prestations.

Ne négligez donc pas le petit-déjeuner le jour de l'examen! Vous aurez besoin de cette énergie.  Si vous ne parvenez pas à prendre un petit-déjeuner le matin, prévoyez un en-cas juste avant ou pendant l'examen.

Choisissez les bonnes sources d'énergie



Privilégiez les féculents riches en énergie, comme le pain complet, les pommes de terre, le riz, les pâtes ou les flocons d'avoine. Ces aliments fournissent l'énergie la plus durable (idéale pour des efforts prolongés). Vous pouvez consommer des aliments sucrés comme le chocolat à titre de petite récompense, mais n'en abusez pas!

Buvez suffisamment



C'est essentiel pour éviter la déshydratation, source de diminution de la capacité de concentration, de creux aux niveaux mental et physique, ou encore de maux de tête. Privilégiez l'eau et méfiez-vous des boissons sucrées. L'excès de ces boissons provoque un pic glycémique trop rapide et trop élevé, qui risque de nuire à votre sérénité. Ce pic est de courte durée et suivi par un creux au niveau de l'énergie, négatif pour la concentration.

Le café ou les boissons à base de cola vous tiendront peut-être un peu plus longtemps en éveil mais vous font courir des risques d'accoutumance, et sont source de fébrilité et de troubles du sommeil. L'alcool doit être proscrit en période d'examens.

Evitez les boissons énergétiques



Elles sont source de surexcitation et de fébrilité. Les boissons énergétiques peuvent aussi entraîner des battements de cœur et des insomnies.  Ces boissons ne vous rendront à coup sûr pas plus intelligents et vous font courir des risques d'accoutumance!

Continuez à bouger suffisamment



L'activité physique favorise le repos mental. Prévoyez donc de vous vider la tête en vous offrant, quelques fois par jour, un petit quart d'heure de vélo ou de marche. En outre, l'activité physique vous délie les muscles.

Un 'boost' en vitamines et en minéraux pendant le blocus?



Si vous mangez et buvez sainement, vous n'aurez pas besoin de suppléments de  vitamines. Ces  suppléments n'auront d'effet que si vous affichez un déficit réel de ces éléments, comme ce pourrait être le cas si vous étiez malade. Les déficits de ces nutriments se traduisent plutôt par des symptômes psychologiques, comme des pertes de concentration et de l'irritabilité, que par des symptômes physiologiques, qui ne surviennent que plus tard.


  • Tirez les vitamines et les minéraux dont vous avez besoin de produits naturels.

  • Les vitamines B renforcent le système immunitaire. Vous en trouverez dans le pain, les pâtes, le riz et les noix.

  • Le cerveau est principalement constitué de graisses et de ce fait, sujet à l'oxydation. Il est donc important de prévoir une bonne portion d'antioxydants (comme les vitamines C et E, les caroténoïdes et le sélénium) dans l'alimentation. Vous trouverez des vitamines C dans le cassis, les poivrons verts, les brocolis, les kiwis, les oranges et les choux. Vous trouverez des vitamines E dans les huiles de germe de blé et de tournesol, les arachides et les germes de blé. Vous trouverez des caroténoïdes dans les carottes, les pommes de terre et les légumes à feuilles vertes. Vous trouverez du sélénium dans les noix, le poisson, les crustacés et le pain complet.



 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :