5 raisons qui nous poussent à trop manger

  1. Page d'accueil
  2. Nutrition & Recettes
  3. Régimes Santé
  4. 5 raisons qui nous poussent à trop manger
5 raisons qui nous poussent à trop manger

5 raisons qui nous poussent à trop manger

Vous avez tendance à penser que vous pouvez arrêter de manger dès que votre estomac est bien rempli. Détrompez-vous ! La science nous prouve le contraire. Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi nous mangeons souvent trop, sans nous en rendre compte.

La taille des portions



L’aspect visuel d’un repas, comme la taille des portions, influencent la quantité de nourriture que nous consommons. Au cours d’une étude américaine citée par Medical Xpress, des volontaires étaient assis à une table pour manger de la soupe. La moitié des bols était trafiquée pour se remplir automatiquement, à l’aide d’un tuyau sous la table, d’une façon lente et imperceptible. Les participants dont les bols étaient remplis secrètement ont consommé 73% de soupe en plus que ceux ayant rempli leur bol eux-mêmes, mais ne se sentaient pas plus rassasiés que les autres. Il est peu probable qu’on remplisse votre assiette à votre insu, mais il est important de savoir que vous êtes susceptible de manger autant de nourriture que votre assiette peut en contenir.

La variété



Lorsque nous mangeons, nous nous habituons au goût de la nourriture. Au bout d’un certain moment, ces aliments nous apportent moins de plaisir, et nous arrêtons de manger. Lorsque nous avons de nombreux choix de saveurs dans notre assiette, les goûts sont renouvelés, et notre appétit augmente. Une alimentation variée est essentielle pour rester en bonne santé, mais nous pouvons nous méfier de certaines situations, comme les buffets, où le choix est très large.

Les distractions



Nous mangeons souvent en faisant autre chose : en regardant la télévision, en travaillant, ou en surfant sur internet. Mais manger tout en étant distrait interfère avec les mécanismes de satiété. Il nous faut donc plus de temps avant de nous sentir rassasié, et par conséquence, nous mangeons des quantités plus élevées que celles nécessaires. Des recherches ont prouvé que le fait de manger en prêtant attention à chaque bouchée réduit la consommation de nourriture.

L’alcool



La consommation de boissons alcoolisées augmente le risque de suralimentation pour plusieurs raisons : elle diminue la maîtrise de soi, augmente l’impulsivité, et rend même la nourriture plus savoureuse. L’alcool peut également perturber la capacité à surveiller les signaux de l’organisme, et donc à reconnaître la sensation de satiété.

Les autres



Partager un repas avec d’autres personnes peut augmenter la quantité consommée, explique Medical Xpress. En effet, le choix des aliments peut être influencé par les personnes autour de la table. Ce réflexe serait particulièrement marqué lorsque ces personnes partagent une relation étroite avec nous, car nous avons un fort besoin de nous identifier les uns aux autres.

 

Laisser un commentaire